PolitiqueToute l'Actualité

Cameroun-Crise Anglophone: Président Paul Biya VOX POPULI VOX DEI?

Le président camerounais Paul Biya a annoncé mardi la tenue d’un « grand dialogue » national pour résoudre la crise séparatiste qui sévit dans les régions anglophones du pays.

La « Voix et l’écoute du Peuple pour un Grand dialogue National » a été annoncé au Cameroun. Le président Paul Biya a en effet annoncé mardi 10 septembre la convocation à la fin du mois d’une vaste consultation nationale portant sur le conflit meurtrier entre des groupes séparatistes de la minorité anglophone et les forces de sécurité dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest du Cameroun, ce qui fait dire à plusieurs que le Président a écouter la Voix du Peuple, qui appelait à un dialogue.

« J’ai décidé de convoquer, dès la fin du mois en cours, un grand dialogue national qui nous permettra (…) d’examiner les voies et moyens de répondre aux aspirations profondes des populations du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, mais aussi de toutes les autres composantes de notre Nation », a déclaré le chef de l’État, dans une adresse à la nation retransmise sur les antennes de la radio et télévision nationale(CRTV).

 

LE VIVRE ENSEMBLE RENFORCER PAR LE PRÉSIDENT PAUL BIYA

Revenant sur l’historique de cette crise qui dure depuis 3 ans déjà, le Chef de l’État du Cameroun, a ténue a rappelé qu’il a toujours souhaité la cohésion et l’harmonie entre les différentes mosaïques ethniques et culturelles du Pays, en prônant notamment l’équilibre régional, qui est un système qui permet à tout les Fils du Pays de participer à la gestion des institutions et des entreprises publiques et parapubliques.Il a précisé que c’est pour cette raison que le Premier Ministre est depuis plus de 20 ans dirigé par un Anglophone.<<Tout le Monde ne peut pas être nommé à un poste Ministériel ou dirigeant dira-t-il>>. Il a crée une entité pour la promotion du bilinguisme et du multiculturalisme, ainsi que le service civique nationale pour la promotion des valeurs patriotiques et le vivre ensemble.

A L’ÉCOUTE DES ANGLOPHONES

« La propagande des sécessionnistes a voulu présenter les décisions de justice récemment rendues à l’encontre d’un certain nombre de nos compatriotes, dans le contexte de cette crise, comme un obstacle au dialogue envisagé. Il n’en est rien », a réagi Paul Biya.il invite tout les jeunes enrôlés dans la guerria pour des groupes séparatistes soutenues par une certaine diaspora, a se rapprocher de l’organe de démobilisation et de réinsertion, sans risques de poursuites et leur garantie le soutien des pouvoirs publics pour leurs réinsertions.

Il a confié l’organisation de ce Grand dialogue nationale au Premier Ministre, et invite tout les groupes armées sans exception, ainsi que toutes les forces vives de la nation a y participer et à apporter tout leurs soutiens au Premier Ministre.

UN PRÉSIDENT LÉGALISTE ET RÉPUBLICAIN

Le Chef de l’État a été claire et péremptoire:<<Le Cameroun doit rester Un et Indivisible>> ce qui montre bien la volonté du Président de ne pas trahir l’héritage des Pères Fondateurs de la Nation Cameroun, qui avait choisi l’État Unitaire au fédéralisme.Citant d’ailleurs la décentralisation comme levier pour résoudre les problèmes et problématiques de développement, il se dire ouvert à une ouverture vers toutes les propositions qui donneraient plus d’efficacités au développement et à l’autonomie des dites régions sans édulcorée l’État unitaire que garantie la constitution Camerounaise.

LA COMMUNAUTÉ ANGLOPHONE SALUE LE DISCOURS

Le Cardinal Christian Tumi, archevêque émérite de Douala a dit toute sa satisfaction et encourager tout les Camerounais en général et les Anglophones en particulier, à soutenir le Premier Ministre Chief Dr.John Ngute, qui a la lourde charge de permettre aux Camerounais de se réconcilier avec eux-mêmes et avec leurs histoires.Pour Le Délégué du Gouvernement auprès de la Communauté Urbaine de Bamenda Mr Ndumu, ville épicentre du début de la crise Anglophone<<l’histoire nous donnes raison,parce que nous avons toujours invité tout les jeunes et apprentis du Chaos à venir au dialogue et donner clairement leurs révendication, je ne pense pas que dans une maison si le Père ne rationne pas et rentres tard tout les soirs, les enfants vont se levés juste un matin et commencer à incendié la Maison…il faut d’abord s’asseoir et écouté aussi le Père et Lui dires ce que l’on pense>>.

Une annonce saluée par le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres, qui « encourage le gouvernement camerounais à veiller à ce que le processus soit inclusif et réponde aux défis auxquels le pays est confronté », a déclaré mardi dans un communiqué son porte-parole, Stéphane Dujarric.

Le dialogue sera présidé par le Premier ministre, Joseph Dion Nguté, et rassemblera les différentes composantes sociales, y compris des représentants des forces de défense et de sécurité, ainsi que ceux des groupes armés, a assuré Paul Biya.

En prélude aux assises, dont le lieu n’a pas été annoncé, le chef du gouvernement mènera de « larges consultations » et « des délégations (iront) dans les prochains jours à la rencontre de la diaspora », a indiqué le président camerounais.

Victor Esso Tiki

 

Laisser un commentaire