Cameroun : Le Port autonome de Douala Présente sa mue et sa vision pleines d’opportunités pour les opérateurs économiques.

La salle de conférence du 7ème Étage de l’image siège du Port Autonome de Douala, s’est avérée trop étroite ce 08 Juillet 2020, pour accueillir la traditionnelle rencontre entre le port autonome de Douala et les opérateurs économiques de la place portuaire de la cité économique De Douala. Tous sont venus assister à cette journée de concertation établie par le nouveau management du Port Autonome de Douala depuis son arrivée et qui consiste à informer, sensibiliser et intéresser les opérateurs économiques en général et ceux de la place portuaire en particulier, aux mutations en cours et perspectives, tout en recevant leurs doléances et propositions.

C’est un Directeur Général serein et prolixe qui présidait les travaux et qui a montrer toute sa passion et son dévouement au développement du Port Autonome de Douala-Bonaberi, sans ambages Monsieur Cyrus Ngo’o, a dit toute sa joie d’accueillir ses hôtes et présenté les réformes en cours et la vision 2050 du PAD, « Chérs opérateurs économiques, nôtre rencontre de ce jour est particulière, parce qu’elle nous permet de faire le bilan à mis parcours des réformes et mutations en cours, mais aussi de vous présenter nôtre nouveau Plan et Schema directeur d’aménagement, qui vous offrira des possibilités d’investir en PPP ou en collaboration avec des partenaires internationaux, c’est aussi l’occasion pour nous d’evaluer nos actions et de recueillir vos observations, dans le but de toujours améliorer la compétitivité et l’attractivité de nôtre place portuaire>>.

Donnant la parole à ses Collaborateurs qui tour à tour ont présenté les reformes en cours comme:

-la nouvelle nomenclature tarifaire en vigueur depuis le 1er janvier 2020 et visant à s’arrimer aux exigences du secteur, tout en réduisant le passage des navires des marchandises.

-La reprise en main du pesage par le PAD, en vue de préserver le patrimoine routier et ferroviaire de son domaine public et le contrôle de l’execution des activités d’exploitation, de développement et de maintenance des équipements de pesée à un opérateur privé.Ce qui a permit au PAD de lutter contre la fraude sur le poids des marchandises  et l’application effective de la convention Solas sur la sécurité.

-Le Fonctionnement de la régie du terminal à conteneurs, qui depuis le 1er janvier 2020 est sous le contrôle d’une regie spéciale(RTC) du port Autonome et qui a ce jour a deja manutentionné un volume de 150.000 EVP(Équivalent 20 pieds) pour plus de 20 milliards de chiffres d’affaire.D’apres Monsieur Faustin Zingana Directeur Délégué de la régie, les débuts ont certes été difficiles, mais l’expertise Camerounaise a pu reprendre en mains le fonctionnement du Terminal, notamment avec des travaux de refection des routes et voies, et l’appropriation rapide et intelligente d’un nouveau système d’information(TOS), toute chose qui permet aujourd’hui à la RTC d’avancer sereinement et de faire des chiffres remarquables malgré la crise sanitaire internationale de la Covid-19, qui a entraîner une crise économique mondiale et réduit les opérations portuaires.

A la vérité, outre ces reformes opérationnelles, le PAD a entrepris une modernisation tout azimuts, nous avoue Monsieur Joseph Nguene, Directeur de l’analyse, de la prospective et de la coopération<<pour la sécurisation par exemple, nous avons bâti des barrières et murs aux normes internationales, et installer un système de vidéos surveillance assis sur un réseau de près de 800 Caméras, tout comme celui de la libération des épaves qui permet de récupérer une bonne partie des quais non exploités, la réappropriation de l’activité souveraine du dragage du chenal qui nous coûtait avec l’opérateur étranger 27 Milliards par an et qui aujourd’hui coûte juste 06 milliards et grâce à l’acquisition des appareils dédiés et performants,cette activité nous permet même de créer de la plus value avec des services aux particuliers et opérateurs économiques du secteur immobilier, nous n’oublions pas la réhabilitation des magasins, quais et routes achevés ou en cours…ou encore la construction d’un réseau de distribution d’eau interne et d’incendie…Toutes choses qui permettent désormais que nous nous projetons dans le futur grâce à ce nouveau Schéma Directeur d’aménagement 2021-2050 et qui prendra en compte le fort potentiel des îles satellites au Fleuve Wouri comme Manoka et Cap Cameroun et permettront à notre port d’être à terme le Meilleur sur le Continent>>.

L’objectif global de tout ceci, dira le DG Cyrus Ngo’o étant d’optimiser l’existant par les réhabilitations, les améliorations et les innovations, mais aussi et surtout la projection dans le temps et l’espace portuaire avec un Port en Eau Profonde d’un tirant d’eau de 17 Mètres, une plus value exceptionnelle, des partenariats gagnant-gagnant, permettant un développement économique croissant et intégral tenant compte de L’humain et du fort potentiel. Et pour nous, nous ne pouvons pas atteindre ses objectifs à cours, moyen ou long terme…si nous ne regardons pas ensemble dans la même direction.Comme une symphonie, nous devons exécuter cette oeuvre de manière active et harmonieuse.

Les Opérateurs économiques ont félicités le Top management du Port Autonome de Douala pour toutes ces reformes et perspectives et ont soumis leurs préoccupations, notamment ceux du retard dans les déclarations et enlèvement des marchandises qui demeurent encore longues, la non appropriation par certains des systèmes Camcis(Douanes) et RTC(logiciel et réactivité), ils ont toutefois rassurer le DG du PAD sur leurs efforts d’appropriation des réformes et leurs participations aux projets futures du Port Autonome de Douala.

Le DG a instruit à ses Collaborateurs, des réponses adaptés aux besoins des opérateurs et plaidé  à la Douane, une meilleure sensibilisation et collaboration avec les opérateurs économiques sur le nouveau système Camcis.

Pour rappel, Le Port Autonome de Douala assure la gestion, l’exploitation, la maintenance, l’entretien du port  et des installations de la composante portuaire
A ce titre, et à l’intérieur de la limite de sa circonscription portuaire, il est chargé des tâches suivantes :
• Coordination générale des activités portuaires
• Sécurité et de la police des opérations d’exploitation du port et de ses dépendances
• Travaux d’équipement, d’extension, d’amélioration, de renouvellement, de reconstruction, d’entretien et développement dudit port et de ses dépendances
• Gestion, entretien, maintenance et renouvellement des infrastructures et des équipements portuaires qui lui sont affectés
• Coordination des activités industrielles et commerciales relatives à l’exploitation portuaire, notamment l’entreposage, l’acconage, la manutention, le remorquage, le lamanage, la consignation, le stockage, la gestion des terminaux, le pilotage, le transit, l’avitaillement des navires
• Coordination générale de l’ensemble des services et organismes publics qui concourent à l’activité portuaire ou en bénéficient
• Protection de l’environnement portuaire
• Maîtrise d’ouvrage des travaux confiés aux entreprises spécialisées, y compris le dragage
• Contrôle de l’adéquation entre le service rendu et les tarifs y afférents
• Encadrement de la communauté portuaire au sein du comité consultatif d’orientation créé auprès dudit port(Port-synthèse).

Il tient aussi du PAD de réaliser le programme d’investissement en vue de l’extension ou du renouvellement des infrastructures portuaires, ou d’acquisition de nouveaux équipements, ainsi que de suivre les conditions de son exécution. Missions qui s’effectueront en concertation entre le PAD, le Comité Consultatif d’orientation p et l’Autorité Portuaire nationale.

Dans le cadre de ses missions, le Port Autonome de Douala met en place un système de gestion des données portuaires, alimenté par les opérateurs de la place portuaire.
Il est en outre chargé de la gestion des services publics tels que les voiries et réseaux divers, le balisage, les dispositifs d’aide à la navigation à l’intérieur de la circonscription portuaire ou pour ses accès et des services d’incendie, et en tant que de besoin, des services annexes ci-après : le domaine public maritime et la protection des côtes, le service de la signalisation maritime, le service de la navigation maritime et les activités qui y sont généralement rattachées.

Il peut transférer ou concéder, à l’intérieur de sa circonscription portuaire, les activités commerciales et industrielles ci-après : l’entreposage, I’acconage, la manutention, le remorquage, la consignation, le stockage, la gestion des terminaux, le pilotage et le lamanage, les activités industrielles, le transit, le ravitaillement des navires.

Victor Esso Tiki

Laisser un commentaire

Afrique Infos, NewsletterABONNE TOI !

Hey! Vous partez déjà, Enregistrez vous à notre newsletter et soyez informés en temps réels sur les meilleures informations de l'actualité mondiale.