EconomieToute l'Actualité

Coopération Cameroun/FMI : Des Échanges pour Relever de Nombreux Projets 

Kenji Okamura, Directeur Adjoint du Fonds Monétaire International (FMI) a été recu en audience hier par le Ministre des Finances Louis Paul Motaze , en présence de son collègue de l’Économie de la Planification et l’Aménagement du Territoire Alamine Ousmane Mey. 

Arrivé au Cameroun depuis le 14 mars 2023,Il a rencontré ce mercredi , le Ministre des Finances, Louis Paul Motaze et le Ministre de l’Economie, de la Planification et l’Aménagement du Territoire, Alamine Ousmane Mey. Des discussions fructueuses pour le numéro 2 du FMI. « Nous avons d’abord parlé du programme économique et financier du Cameroun soutenu par le FMI et le fait qu’il y a quelques semaines, le conseil d’administration du FMI a approuvé la 3e revue dans le cadre de ce programme économique et financier »

faut dire qu’avec l’approbation de la troisième revue du Programme Economique et Financier du Cameroun, une somme de 46 milliards de Fcfa sera allouée au Trésor Public camerounais. Cet appui qui correspond au respect des engagements financiers de cette institution dans le cadre du programme économique et financier conclu en 2021 avec le Cameroun. Ce nouveau décaissement va porter à plus de 240 milliards de Fcfa le total des appuis du FMI au titre de ce programme depuis 2021. Autre avantage, le reversement des contributions des autres partenaires techniques et financiers.

Également prévus au cours de cette visite de Kenji Okamura au Cameroun, des échanges techniques sur la situation monétaire d’une part et la situation macroéconomique globale de la CEMAC d’autre part, respectivement avec le gouverneur de la BEAC et le président de la Commission de la CEMAC.

Le Ministre des Finances Louis Paul Motaze a précisé que les échanges avec les autorités internationales visent à « explorer de nouvelles perspectives de dialogue dans l’optique du financement des projets prioritaires inscrits dans notre stratégie nationale de développement, la SND30 ». En effet, les besoins globaux de financement de la SND30 sont estimés par à 88 000 milliards de FCFA sur la période 2023-2030 dont 9670 milliards pour les 68 projets du Plan d’investissements prioritaires 2023-2025.

Pour finir, le Directeur général adjoint du Fonds monétaire international a fait mention des questions liées à la résilience, à la croissance ainsi que sur les prochaines étapes après la fin du programme actuel vers le milieu de l’année 2024.

En rappel, cette visite de travail intervient au lendemain de l’approbation des conclusions de la troisième revue du Programme Economique et Financier du Cameroun par cette instance internationale.

   Qui est Kenji Okamura ?

Nommé le 03 décembre 2021 au prestigieux poste de Directeur Général adjoint du FMI par la Directrice générale de ladite institution, Mme KRISTINA GEORGIEVA, M. KENJI OKAMURA est un haut commis de l’Etat japonais rompu à la finance internationale.

Avant sa nomination M. KENJI OKAMURA exer- cait d’abord comme conseiller spécial du Pre- mier Ministre japonais pour les politiques économiques internationales. C’est dire que c’est un homme au parcours remarquable.

Il a ainsi été entre 2020 et 2021, vice-ministre des Finances chargé des affaires internationales. Il s’agit du poste de fonctionnaire le plus élevé au Japon dans le domaine de la finance inter- nationale. A ce titre, il a supervisé l’ensemble des travaux du ministère en matière de finances in- ternationales et a représenté son pays en tant qu’adjoint du Ministre des Finances au CMFI, au G7, au G 20, à l’ASEAN+3 ainsi que dans bien d’autres instances.

Pendant plus d’une décennie, il a été l’un des principaux responsables japonais pour les ques- tions de politique économique. Après avoir intégré le ministère des finances en 1985, il a occupé plusieurs postes de haut niveau, notamment au bureau international où il a été Direc- teur Général de 2019 à 2020, Directeur adjoint principal de 2017 à 2019 et Directeur général- adjoint de 2015 a 2017. Il a également occupé les fonctions de commissaire adjoint de l’orga- nisme des services financiers du Japon, de 2013 à 2015. Le nouveau DGA du FMI est titulaire d’une licence en droit de l’Universite de Tokyo et d’une maitrise en politique publique de la JFK School. of Goverment de de l’Université de Harvard.

Merveille Tadesue, Correspondante pour le Centre

Laisser un commentaire