DÉVELOPPEMENT RURAL:La Commune de Biwong-bane fait renaître de l’espoir chez les producteurs agro-pastoraux

Découragés à cause de l’enclavement criard et la mauvaise organisation de leur secteur d’activité les seigneurs de la terre de l’arrondissement de Biwong-bane retrouvent du sourire à travers l’initiative du Maire Joseph Liboire Angono de mettre sur pied une mutuelle des producteurs agro-pastoraux.

L’intérêt d’organiser les producteurs agro-pastoraux de l’arrondissement de Biwong-bane figure en bonne place dans le cahier des charges que le chef de l’exécutif communal s’est lui-même donné en début de mandat à savoir réduire la pauvreté dans sa municipalité. Biwong-bane produit pourtant suffisamment du cacao, de la banane plantain, des tubercules et surtout du poisson d’eau douce en grande quantité d’ailleurs. Mais les producteurs ne gouttent pas aux délices de leur labeur et continuent de croupir dans la misère. Un état des choses que le chef de l’exécutif communal de Biwong-bane veut revoir avec la ferme conviction d’en tirer le plus grand profit. Pour Joseph Liboire Angono le Maire de Biwong-bane  » Nous pensons qu’en nous regroupant comme ça nous allons permettre à nos populations de bénéficier réellement de la vente de leurs produits ».

Coordonner les activités des producteurs

La synergie des producteurs agro-pastoraux de Biwong-bane est nécessaire au décollage de cet arrondissement. Dans l’immédiat des actions importantes et concrètes seront menées par la commune de Biwong-bane. Dans ce registre figure en priorité la création des champs communautaires et des étangs, l’octroi des appuis en matériel agricole, la transformation sur place à Biwong-bane des produits cultivés mais aussi et surtout le suivi des projets.

Faire de Biwong-bane un grand bassin de production

Mais il faut l’avouer tout n’est pas rose dans le secteur agro-pastoral du côté de Biwong-bane. Pour parvenir à faire de Biwong-bane le grenier incontournable de la région du Sud plusieurs équations doivent trouver des solutions. Et parmi ces verrous à faire sauter on note bien l’instabilité des prix agricoles, les difficultés à accroître la productivité, les difficultés d’accès au marché entre autre. Des écueils que le Maire à travers une stratégie d’organisation du marché local compte surmonter avec une meilleure transparence des transactions qui passe par la lutte contre le phénomène de cocksage. Selon Honorine Ndi membre de la coopérative racines et tubercules de Biwong-bane  » Oui vous savez que la terre de Biwong-bane est fertile. Nous avons donc besoin d’appuis pour produire en grande quantité. Une unité de transformation nous permettra également d’améliorer notre production ».
Un système innovant de gestion de la production de nature à avoir une offre régulière et de qualité. A cette allure l’arrondissement de Biwong-bane se dote des outils nécessaires pour redonner au monde agro-pastoral toutes ses lettres de noblesse.

Consty Zang, Correspondant pour le SUD

Laisser un commentaire

Afrique Infos, NewsletterABONNE TOI !

Hey! Vous partez déjà, Enregistrez vous à notre newsletter et soyez informés en temps réels sur les meilleures informations de l'actualité mondiale.