Migrations: L’UNESCO fait sa presse à Douala

Dans le cadre  de sa mission de promouvoir la paix, l’éradication de la pauvreté, le développement durable et le dialogue interculturel par l’éducation, les sciences, la culture, la communication et l’information. le Bureau Régionale Afrique Centrale basé à Yaoundé Organise du 28 au 30 Aout à l’Hôtel la Falaise de Bonanjo- Douala, <<un forum d’échanges sur les enjeux de la Migration et Formation sur les techniques d’investigation journalistique appliquées à la migration>> avec l’appuie financier de la Coopération Italienne au développement.

Depuis une trentaine d’années, les migrations internationales se sont intensifiées et complexifiées à l’échelle planétaire. Elles sont concomitantes à la mobilité croissante des marchandises, des services, des capitaux et de l’information, au niveau non seulement régional, mais aussi intercontinental. Face à l’augmentation des inégalités mondiales, le phénomène migratoire devient désormais indissociable des questions liées au développement des pays du Sud. Aux écarts de revenus, présents aussi bien à l’intérieur qu’entre les pays, s’ajoutent les différences en termes sociaux, juridiques et sanitaires.

Au niveau mondial, on estime à près de 200 millions le nombre de personnes ne vivant pas dans le pays de leur naissance pour plus d’une année; près de la moitié d’entre elles sont des femmes. Au Cameroun, un habitant sur 10 à quelqu’un à l’Étranger ou d’origine étrangère(dernier recensement de la population). Non seulement ses personnes occupent les secteurs du travail négligés par les autochtones, mais elles apportent également des qualifications professionnelles recherchées au niveau national.

Si les Migrations sont motivés par les raisons énoncées, on constate tout de même que le phénomène qui prend de l’ampleur au Cameroun, trouve sa raison dans la pauvreté et le chômage ambiant chez les Jeunes(70 pourcents de la population Jeune active). Malgré des programmes gouvernementaux pour l’encadrement des jeunes, notamment: Le Pajer-U, Le PEA-Jeunes, Le Prodel au Ministère de l’élevage, le Plan Spécial  Jeunes du Chef de L’État…Etc.Le Phénomène continue et L’immigration à tout les prix reste le Crédo chez la majorité des Jeunes Urbains et ruraux du Cameroun.

Si l’on peut comprendre les problèmes d’information chez les jeunes, qui peut être l’une des principales raison, qui empercherait de saisir les opportunités qu’offrent l’État du Cameroun.Le constat générale fait sur ces différents programmes et projets au profit des jeunes, et qui ne suscite pas leurs intérêts, est celui du népotisme, du favoritisme et de la corruption qui entoure la plupart des coordinations et coordonnateurs de ces projets.

 

Le Forum aux Profits des Journalistes

C’est pour répondre à toutes ces problématiques et donner les outils  d’investigation journalistique appliquées à la Migration, que le Bureau de l’Unesco antenne de Yaoundé, organise à l’attention de 30 Jeunes professionnelles des médias au Cameroun ce forum.Il vise principalement à apporter des éléments de connaissance nécessaires à la bonne compréhension des sujets d’actualité sur l’immigration.Notamment la sensibilisation, les opportunités, les risques d’une immigration aventurière et irrégulière, le rôle des journalistes, le droit humanitaire et la portée morale et humanitaire du journalisme…Etc.

Une attestation de participation co-signée par des partenaires sera remise aux Journalises en formation  à la  fin du Forum.

Victor Esso Tiki

Laisser un commentaire

Afrique Infos, NewsletterABONNE TOI !

Hey! Vous partez déjà, Enregistrez vous à notre newsletter et soyez informés en temps réels sur les meilleures informations de l'actualité mondiale.