EnvironnementToute l'Actualité

Préservation des Forêts tropicales et de la Biodiversité dans le Monde: Le Ministre Provincial de l’environnement du Mai-Ndombe en RDC plaide pour le Financement des Bonnes pratiques dans la Préservation des forêts du Bassin du Congo lors de la deuxième session sur l’échange de connaissance et partage d’expérience sur les questions de forêts tropicales et action climatique qui s’est tenue dans la ville de Bali en Indonésie

Ce sommet s’inscrit dans le cadre de l’accord du Partenariat SUD-SUD signé en 2022 trois pays ( RDC,Brésil et indonésie).

Les problématiques des changements climatiques et de biodiversité sont de plus en plus présent dans l’actualité mondiale, s’il ne demeure pas moins que la montée des températures et des troubles climatiques sont de plus en plus légions sur notre planète, il est triste de constater que les moyens financiers pour préserver les forêts du monde et nôtre biodiversité, ne suivent pas toujours les paroles et promesses.

C’est fort de ce constat que le Ministre Provincial Ignace Monza Bonda en charge de l’environnement et Développement Durable du Mai-Ndombe en République démocratique du Congo, a plaidé pour un soutien accru aux initiatives locales et gouvernementales de préservation des forêts et de la Biodiversité dans le Bassin du Congo, lors de sa participation du 23 au 29 Mai dernier dans la cité Balnéaire de Bali en Indonésie, qui accueillait le sommet d’échanges de connaissances et partages d’expérience procédés entre les 03 principaux bassins poumon de la planète, notamment: L’Amazonie en Amérique du Sud, le Mekong en Asie et le Bassin du Congo en Afrique Centrale.

Dans son allocution , Le Ministre de l’environnement du Mai-Ndombe n’a pas tarit d’éloges sur les potentialités que regorgent le bassin du Congo en général et la Province du Mai-Ndombe en particulier:<<Le Bassin est un paradis terrestre qui joue un rôle majeur dans la survie de nôtre planète grâce à ces immenses massifs forestiers, mais aussi à la richesse de sa flore et de sa Faune, qui attirent de plus en plus des braconniers et trafiquants en tous genres et qui a besoin des moyens humains et financiers pour combattre la déforestation, l’exploitation illégale des bois etc…>>dira-t’il dans son mot de circonstance.

Pour Mr le Ministre Ignace Monza Bonda qui prenait part à cette session d’échange de connaissance et partage d’expérience précisément dans la ville de Bali.

Mai-Ndombe Terre d’espoir et d’avenir

Le Maï-Ndombe est une province de la république démocratique du Congo créée en 2015 et hébergeant l’une des faunes et flores les plus riches du monde. Grâce à son climat en transition entre le climat équatorial et tropical et une température moyenne de 25*C, Mai-ndombe est couvert d’une epaisse forêt équatoriale dont les tourbières constituent d’immense réservoirs de carbone allant jusqu’à 30 Giga tonnes séquestrant l’équivalent de deux ans d’émissions mondiales des Gaz à effet de serre pour purifier l’oxygène de toute la planète, l’a-t-il déclaré.
Considérant l’environnement et la lutte contre le changement climatique comme l’un des axes stratégiques de sa politique nationale, Le Gouvernement de la RDC par le biais de Mr Ignace Monza Bonda, actuel Ministre provincial de l’Environnement et du Développement Durable de Mai-Ndombe s’est engagé à la mise en œuvre de la réduction de la déforestation par le biais d’une filière de développement à faible émission de carbone dans son entité qualifiée première province juridictionnelle REDD+

Le cadre National REDD+ de la RDC a été établi pour permettre une action coordonnée de l’utilisation des terres et des financements associés en tant que base des efforts du pays en matière de lutte contre le changement climatique, de développement durable et de reduction de la pauvreté.

Victor Esso Tiki

Laisser un commentaire