Cameroun/Augmentation du Smic : Les propositions varient entre 40 000 à 100 000 Fcfa

Après la réunion tenue ce 16 juin entre le Ministre du travail et de la sécurité sociale , les employeurs et les travailleurs, plusieurs propositions ont été déposées. Par la suite elles seront transférées à la commission nationale consultative du travail qui va arrêté le montant définitif à augmenter.

Le smic va certainement augmenter, mais de combien, on ne saurait le dire pour le moment. Le Ministre du Travail et de la sécurité Sociale , Grégoire Owona s’est retrouvé ce jeudi au sein de son département ministériel avec les employeurs et les travailleurs pour en parler. Des échanges qui ont duré environ 3 h ont abouti à des propositions qui seront déposées à la commission nationale consultative du travail.

Toutes les parties prenantes sont d’accord pour l’augmentation du smic, même si le Cameroon worker forum pense qu’il faudrait augmenter le smic à 100 milles Fcfa pour permettre aux familles de vivre dignement. Selon ce regroupement, les statistiques montrent qu’un homme pauvre a besoin par jour de 941 FCFA pour vivre. De plus les revenus sont restés les mêmes pendant que les prix des vivres ont augmenté sur le marché. Les parties prenantes devraient se retrouvées dans 3 semaines pour en reparler.

Il faut préciser que les échanges de ce 16 juin s’inscrivent dans la série de consultations engagées il y a peu entre le gouvernement les employeurs et les employés via le dialogue social qui permet d’une part de recueillir les avis de manière à concilier les besoins des travailleurs et de leurs familles et d’autres part, permettre aux employeurs d’améliorer la productivité et la compétitivité.

Il faut rappeler que l’Uspac avait fait des propositions le 13 mai dernier à savoir augmenté de 12% le smig actuel, soit, 40,625 de fcfa. Au cours des échanges d’hier, les travailleurs ont trouvé que cette somme reste insuffisante pour une vie décente « il n y a pas de différence entre 36 et 40 milles francs » indique un syndicaliste au sortir des travaux. Des mesures d’accompagnement du gouvernement à l’atteinte des objectifs de production, avec comme corolaire un accroissement des chiffres d’affaire des entreprises est attendu. Pour les travailleurs, la nécessité d’une augmentation se pose avec acuité dans un contexte de conjoncture amplifiée par une inflation généralisée. Paradoxalement, le pouvoir d’achat des consommateurs est en constante baisse, tandis que les salaires des travailleurs n’ont pas évolué.

En effet, la dernière augmentation du Smig date de 2014. Il était préalablement de 28 000 FCFA, et avait été relevé à 36 270 FCFA, soit une augmentation de 8270 FCFA après des concertations entre les organisations des employeurs et des travailleurs.

Pour le moment il y a pas de montant arrêté, l’on en saura un peu plus dans les prochaines semaines.

Merveille Tadesue, Correspondante pour le Centre

Laisser un commentaire

Afrique Infos, NewsletterABONNE TOI !

Hey! Vous partez déjà, Enregistrez vous à notre newsletter et soyez informés en temps réels sur les meilleures informations de l'actualité mondiale.