Concours national ville propre 2022 : la région du Sud en ordre de bataille

En lançant la compétition sur le plan régional le 16 Juin 2022 à Ebolowa le Secrétaire Général des services du gouverneur du Sud Alexandre le Grand Goucheme a exhorté les vingt neuf maires du Sud à s’impliquer dans ce challenge.

Pour la région du Sud la responsabilité est très grande dans cette compétition d’envergure nationale. Surtout que c’est la commune d’Ebolowa Il qui est détentrice du prestigieux titre. Les efforts consentis doivent donc être orienté vers une réédition de cet exploit. C’est en ce sens que le Secrétaire Général des services du gouverneur du Sud a instruit les chefs des exécutifs communaux à tout mettre en œuvre pour que ce trophée séjourne encore longtemps dans la région du Sud. Pour Alexandre le Grand Goucheme le Secrétaire Général des services du gouverneur du Sud  » mais les campagnes d’hygiène et salubrité sont les missions régaliennes des communes. C’est à ce titre que nous avons prescrits sous haute instruction du Gouverneur du Sud que toutes les communes soient systématiquement inscrites dans la liste des candidats à cette compétition.Il y va de l’intérêt de nos populations qui doivent acquérir le réflexe d’un environnement sain ».

Des critères bien définis.

Les ambitions de la région du Sud ne pourront se traduire en actes concrets que si l’ensemble des municipalités respectent scrupuleusement les règles de jeu préalablement établies. Dans ce registre figure en bonne place la gestion des déchets solides et des déchets liquides, l’entretien de la voirie, l’aménagement et l’embellissement des espaces publics, l’élagage des arbres le long des rues, l’entretien des lits des cours d’eau, l’entretien des ouvrages d’assainissement, l’organisation et la mobilisation citoyenne, l’implantation des groupes communautaires aux activités d’hygiène et salubrité en vue de leur pérennisation entre autre. Le Délégué Régional du ministère de l’habitat et du développement urbain du Sud a d’ailleurs rassuré que sur le plan pratique l’évaluation sera faite sur la base des critères appréciables sur le terrain à partir d’une grille d’évaluation bien précise.

Un cahier des charges bien défini

C’est donc l’ensemble des vingt neuf communes de la région du Sud qui déclarent ainsi la guerre à l’insalubrité et au désordre urbain. A l’unanimité ces collectivités territoriales décentralisées ont souscrit au cahier des charges déroulé séance tenante par le Secrétaire Général des services du gouverneur du Sud et par le délégué régional de l’habitat et du développement urbain. Dans les indicateurs de performance on note bien le curage des canniveaux et des drains, le désherbage, le balayage, la pavoisement et aussi l’embellissement des artères de villes, villages et quartiers. Un canevas déjà expérimenté par les populations de la commune d’Ebolowa Il. Selon André Thomas Bengon le Maire de la commune d’Ebolowa Il  » on est bien parti pour rempiler. Ma Commune a des atouts avec un service d’hygiène très bien étoffé. Nous allons tout faire pour conserver ce titre. Nous avons déjà lancé cette campagne dans nos quartiers et villages avec la remise du matériel de travail ».
La succession de la commune d’Ebolowa Il est donc officiellement ouverte. Il ne reste plus qu’aux Maires de mouiller le maillot pour engranger les cent millions de FCFA mis en jeu dans cette campagne.

Consty Zang Correspondant pour le SUD

Laisser un commentaire

Afrique Infos, NewsletterABONNE TOI !

Hey! Vous partez déjà, Enregistrez vous à notre newsletter et soyez informés en temps réels sur les meilleures informations de l'actualité mondiale.