EconomieToute l'Actualité

Côte d’Ivoire :Riz, poisson, blé…ces 10 aliments qui ont coûté 2,8 milliards USD en 2022

Le gouvernement ivoirien multiplie les initiatives en vue de réduire sa dépendance au reste du monde pour se nourrir. Malgré toutes ses mesures, certains produits d’importations restent bien présents dans le quotidien des Ivoiriens.

À ce titre, Afrique infos vous propose de découvrir les 10 produits alimentaires les plus importés en Côte d’Ivoire en 2022. Dans ce classement, ils sont présentés dans un ordre décroissant selon la valeur en FCFA de leurs importations. Ainsi, le premier a coûté plus de 500 milliards FCFA (environ 838,4 millions USD), quand le dixième s’est élevé à 51 milliards FCFA, soit 85,5 millions USD.

Si le riz avait perdu sa place en tête des produits alimentaires les plus importés en Côte d’Ivoire en 2020 et 2021, l’année 2022 a vu cette céréale récupérer le trône. En effet, le numéro 1 des produits alimentaires les plus achetés par les Ivoiriens dans le tableau est le riz. Pendant la période mentionnée, les importations de ce produit ont été évaluées à 504,9 milliards FCFA (environ 845 millions de dollars), avec plus de 1,56 millions de tonnes importées (environ 118 000 t de plus qu’en 2021).

Evincé par le riz, le poisson frais, qui occupe maintenant la deuxième place, a vu le volume de ses importations baisser à environ 631 000 tonnes en 2022, en repli de 19 000 tonnes par rapport à 2021. La facture de ces achats aura coûté 459,1 milliards FCFA (environ 768,4 millions de dollars) à la Côte d’Ivoire. On note néanmoins que même si le volume de poisson importé est en baisse, la facture est en augmentation de plus de 46 milliards FCFA. Plus concrètement, pour 3% de poissons achetés en moins, la facture de la Côte d’Ivoire a augmenté de 11%.

Avec plus de 711 900 tonnes importées en 2022 pour 209,3 milliards FCFA (environ 350,3 millions de dollars), le blé tendre se positionne à la troisième place (environ 694 000 t pour 138,1 milliards FCFA en 2021). A ce niveau, l’on s’aperçoit d’une hausse plus que proportionnelle du coût des importations par rapport au volume importé. En effet, alors que la quantité de blé importée a augmenté de près de 2,56% (17 800 tonnes), la facture, elle, a augmenté de 51,54% (71,2 milliards FCFA).

Classé quatrième, le tabac et ses dérivés ont atteint plus de 13 900 tonnes de quantité achetée en 2022, en hausse de plus de 1 200 tonnes par rapport à 2021. La facture des importations s’est élevée à 106,2 milliards FCFA (environ 177,7 millions de dollars). Par rapport à 2021, la quantité importée est en augmentation de 10,51%, et pour la facture, on note une augmentation de 6,85%.

En cinquième position se trouve les boissons, dont le coût des importations s’est établi à 95,1 milliards FCFA (environ 159,1 millions de dollars) en 2022. Avec plus de 207 000 tonnes, la quantité de boissons importée durant ce temps a dépassé celle de 2021 de plus de 12 000 tonnes, soit une hausse de 6,22%. La facture, elle, a augmenté de 15,42%. La viande et les abats comestibles, le lait et les produits de la laiterie, les graisses et huiles végétales ou animales, les fruits et légumes frais et secs, et le sucre et les sucreries occupent les cinq dernières cases du tableau.

Mis ensemble, la valeur globale des importations de ces dix produits alimentaires en 2022, est de plus de 1 710,27 milliards FCFA (2,86 milliards de dollars). Cela représente environ 83% de toutes les importations alimentaires du pays en 2022 (2 056,12 milliards FCFA).

Notons aussi que les importations alimentaires représentent 10,75% des importations globales de la Côte d’Ivoire, évaluées à 19 126,46 milliards FCFA (32,01 milliards de dollars).

Jean-Marc Gogbeu

Laisser un commentaire