Direction Régionale des impôts du Littoral:Le Directeur Modeste Mopa installe des Hommes expérimentés et efficaces

Le Directeur Général des impôts Mr Modeste Mopa Fatoing était à Douala le lundi 02 Mars, et à procéder à l’installation des nouveaux directeurs Régionaux à Littoral 1 et à Littoral 2.En recommandant  aux promus d’encadrer les contribuables, en de les accompagnées dans leurs activités, il a réitéré le rôle des impôts qui sont non seulement l’atteinte des objectifs assignés par la hiérarchie, mais aussi l’encadrement des Entrepreneurs,afin de créer la richesse et la valeur ajoutée dans notre économie.

Le centre régional des impôts Littoral 1 (CRIL 1)désormais divisé en 02 entités(Littoral 1 et 2) a accueilli le 02 mars 2020 ses nouveaux patrons. Il s’agit de M. Akono Jean Martial, Inspecteur principal des régies financières.Precedemment Directeur Régional des impôts pour le Centre et M.Hamidou Bouba Adji,Inspecteur Principal des regies financières.Précédemment Chargé d’Études à la direction générale des impôts (DGI) à Yaoundé, en charge du Centre Régional Littoral 2(CRIL 2).Si leurs missions à Douala s’avère ardue,leurs riches expériences et leurs probité morales sont des atouts pour l’atteinte des objectifs assignés. « Je voudrais rendre hommage Mme Kuiate qui a su assumer ces très grandes responsabilités avec maestria », a reconnu Modeste Mopa Fatoing, Directeur général des impôts.

Parlant des nouveaux hommes nommés, Le Directeur Général s’est voulu rassurant et n’a pas tari d’éloges à leurs endroits:<<ils sont des managers aguerris, qui ont gravis tout les échelons au sein de la Direction des impôts et jouissent d’une discipline exemplaire et d’une probité morale jamais dementi>>.  « Pour vous, c’est un défi qui vous est lancé et à nous tous. Le défi d’un meilleur encadrement des contribuables. Les ressources sont disponibles. Je voudrais qu’avec vous nous maintenions le cap et allions encore plus loin », a indiqué le patron des impôts. En effet, Douala compte pratiquement les 80 % des entreprises qui apportent beaucoup aux impots au Cameroun. La plupart des grandes entreprises qui apportent des recettes hautement élevées en dehors des entreprises pétrolières sont dans la capitale économique. Chaque année, plus de 1000 milliards sont issus des entreprises de Douala et reversés dans les caisses de l’Etat.

Et comme l’année dernière, la DGI a mobilisé 2 212 milliards de FCFA –beaucoup grâce à la digitalisation,pour l’un des promus M. Hamidou Bouba Adji:<<La tâche est connue et nous allons accompagner les contribuables et voir avec eux comment avancer ensemble, l’objectif étant principalement de d’atteindre et voir dépasser les chiffres prescrit par la DGI, tout en permettant aux entreprises de croître et créér de la richesse>>.

Victor Esso Tiki

Laisser un commentaire

Afrique Infos, NewsletterABONNE TOI !

Hey! Vous partez déjà, Enregistrez vous à notre newsletter et soyez informés en temps réels sur les meilleures informations de l'actualité mondiale.