Evènement historique : Une afro-descendante va reposer dans la terre de ses ancêtres, au Cameroun !

Le 1er septembre 2021, dans ce qui est considéré comme une première historique, la dernière volonté d’Elinor Estelle Taylor McCollum, une ancienne éducatrice de 79 ans originaire de Philadelphie, sera respectée et ses reliques seront enterrées à Yaoundé, au Cameroun, sur la terre de ses ancêtres certifiés Tikar et Ewondo par test de l’ADN! Sur l’initiative du Patriarche et Anthropologue François Bingono Bingono, les Chefs Traditionnels des peuples Ewondo et Tikar.

Seront à l’oeuvre ce jour-là pour accomplir les rituels spéciaux du Transfert de Cérémonie
Funéraire qui doivent précéder l’enterrement de la dépouille incinérée de Mama Elinor, afin de s’assurer qu’elle prendra sa place légitime parmi ses Ancêtres.
Ce même jour, à quelques 7500 kilomètres de là, Sa Majesté Albert Aboïkoni, Gran Man des
Saamaka Sëmbë du Suriname, et le Gran Man des Alukus de Guyane, feront parallèlement dans leurs communautés respectives, un Rituel Commémoratif d’Inhumation, pour qu’à distance, ces illustres Chefs Noirs Marrons accompagnent à sa dernière demeure, une “noire marronne dans l’âme” nommée Elinor Estelle Taylor McCollum. Et ça, c’est une autre Première dans l’histoire!
Les Noirs Marrons du Suriname et de la Guyane Française sont les descendants des Africains qui ont refusé d’être réduits en esclavage à leur arrivée sur les côtes de l’Amérique, fuyant la propriété du maître esclavagiste, et disparaissant dans la forêt tropicale profonde, au pied du mont Roraima
dans laquelle ils ont vécu au cours des quatre derniers siècles.
L’événement, intitulé “ARP Cameroun 2021” se déroulera du 31 août au 5 septembre 2021. Il fait partie du programme de reconnexion ancestrale Ancestry Reconnection Program (ARP), conçu en 2010 par l’ONG ARK Jammers Connection basée à Baltimore, pour réunir les deux moitiés d’un peuple jadis séparé de force et brisé: Africains et Afro-descendants certifiés par ADN! ARP s’appuie sur les résultats des tests ADN d’ascendance africaine qui identifient à la fois le pays et l’ethnicité des ancêtres, et établit un lien réel avec le pays et la communauté ethnique en son sein. À terme, il aide à combler les vides historiques et culturels, et à rétablir un sentiment d’identité et d’appartenance.
Elinor Estelle Taylor McCollum, décédée le 20 août 2019 à l’âge de 79 ans, était une éducatrice afro-américaine qui a passé 40 ans à enseigner, éclairer et aimer les enfants du primaire et du secondaire. Durant sa vie, elle a eu à séjourner à Lagos, au Nigéria, pendant plusieurs mois, et a aimé la façon dont elle fut adoptée et chérie comme maman africaine. Son fils Victor McCollum
avait fait un test ADN de African Ancestry pour retracer leurs racines ancestrales africaines. Avant sa mort, la décision fut prise: elle serait incinérée, afin que ses cendres ne soient ramenées nulle part
ailleurs que sur la terre de son ancêtre africain, certifié comme tel par les résultats de ce test ADN!
La dernière demeure de la défunte est un lieu hautement symbolique près du Musée Ethnographique des Peuples de la Forêt, gracieusement mis à disposition par la Fondatrice du musée, Dr Thérèse Fouda. La plaque commémorative qui y sera érigée en fera un lieu de mémoire collective où les familles américaines et ancestrales de Mama Elinor McCollum pourront rendre hommage à une héroïque afrodescendante qui, à sa manière, aura réalisé à titre posthume, ce qui était certainement le rêve le plus fou de ses ancêtres: rentrer chez eux… tôt ou tard, vivants ou décédés! Ce même rêve que font les Noirs Marrons, depuis plus de quatre siècles!

Jay Lou Ava

Laisser un commentaire

Afrique Infos, NewsletterABONNE TOI !

Hey! Vous partez déjà, Enregistrez vous à notre newsletter et soyez informés en temps réels sur les meilleures informations de l'actualité mondiale.