GOUVERNANCE FORESTIÈRE:LA FRANCE ET L’AFRIQUE CENTRALE ENSEMBLES POUR PROMOUVOIR UN FORUM D’AFFAIRES SUR LA MISE EN PLACE DE CHAINES DE VALEURS DANS LE BASSIN DU CONGO

La réussite de la conservation de la nature passe par la mise en place de chaînes de valeurs durables. Cela est impératif pour les pays du Bassin du Congo, dont le Gabon, au nom de ses pairs de la COMIFAC, vient de participer au Forum d’affaires pour la mise en place de chaînes de valeurs en Afrique Centrale. L’événement parallèle tenu au Parc Chanot de Marseille où se déroule le Congrès Mondial de la Nature, a été ouvert par le ministre de l’Europe et des affaires étrangères Jean Yves Le Drian, et le ministre des affaires étrangères de la République gabonaise, Pacôme Moubelet Boubeya.

C’est dans un pavillon de France bondé de monde, que s’est déroulé cet événement parallèle au Congrès Mondial de la Nature. Outre la délégation Gabonaise avec à sa tête Pacôme Moubelet Boubeya, ministre des affaires étrangères, il y’a également eu une forte représentation de la COMIFAC. Camerounais, Congolais et Tchadiens par exemple, ont suivi avec beaucoup d’intérêt ces échanges avec Jean Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des affaires étrangères. Échanges portant sur la mise en place d’un forum d’affaires pour la création de chaînes de valeurs durables en Afrique Centrale.

La sous région, qui est en plein cœur du Bassin du Congo et regroupe une dizaine de pays au sein de la commission des forêts d’Afrique centrale, la COMIFAC, se bat pour préserver son patrimoine forestier et garder son rang de second poumon vert de la planète. Certains pays se démarquent, comme le Gabon, dont le Parc national de l’Ivindo a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO. Le pays est aussi considéré comme un modèle matière de gestion des forêts qui occupent 85% environ de sa superficie. Un exemple de gestion durable qui se répand progressivement vers tous les autres pays de la COMIFAC. C’est une lancée qui doit continuer, et pour de meilleurs résultats encore, il faut garder à l’esprit qu’un approvisionnement responsable et la mise en place de chaînes de valeurs durables, à faible intensité de carbone, sont essentiels pour prévenir l’exploitation forestière illégale, les feux de forêts, l’agriculture itinérante sur brûlis, la coupe du bois de chauffe et bien d’autres facteurs de déforestation et de dégradation du couvert forestier.
Les deux ministres Pacôme Moubelet Boubeya du Gabon et Jean Yves Le Drian de la France, misent sur ce forum d’affaires sur les chaînes de valeurs durables en Afrique Centrale, forum qui sera d’ailleurs présenté en novembre prochain à Glasgow en Ecosse, lors de la Cop 26. Ce forum va permettre des approches partenariales, reposant d’une part sur la collaboration entre les pays dotés de forêts tropicales et les pays partenaires, et d’autre part sur la mobilisation du secteur privé.

Line Renée Batongue.

Laisser un commentaire

Afrique Infos, NewsletterABONNE TOI !

Hey! Vous partez déjà, Enregistrez vous à notre newsletter et soyez informés en temps réels sur les meilleures informations de l'actualité mondiale.