Le Minfopra au SAGO 2022

Le Minfopra a ouvert le bal des conférences publiques à la 11ème édition du Salon de l’action Gouvernementale.

Jeudi 23 juin 2022 était la célébration de la journée africaine de la fonction publique et de l’administration. Et, c’est le ministère de la fonction publique qui a tenu la première conférence publique au SAGO. La conférence donnée par le Ministre Joseph Le avait pour thème « Le rôle de la quatrième révolution industrielle dans la réorganisation de la prestation de service et de la relance pendant et après la Pandémie du COVID-19 ».

Le Cameroun s’est joint à la communauté internationale pour célébrer ce 23 juin, la 27e journée africaine de la fonction publique. La communication de joseph Le était essentiellement axée sur Le rôle de la quatrième révolution industrielle dans la réorganisation de la prestation de service et de la relance pendant et après la Pandémie du COVID-19. Ladite révolution encore appelée l’industrie 4.0, se caractérise par l’intégration totale de toutes les informations entre le monde physique et le monde numérique, dans le cadre des processus de production. L’objectif étant ici, de décharger les organisations des contraintes liées à la bureaucratie, aux dispositifs physiques ou l’acquisition et à la maintenance des plateformes matérielles en systématisant l’usage des technologies de l’information.

Les gouvernements du monde entier sont appelés à fournir des services publics numériquement. Et, sur le classement mondial, le Cameroun est classé au 146e sur 193 pays. Les meilleurs classés étant le Danemark, l’Australie et la République de Corée. Pour le ministre JOSEPH Le, le Cameroun a encore beaucoup d’efforts à fournir « Lorsqu’on est classé 146e sur 193, on n’est pas bien classé….j’ai rappelé hier, au moins dix citations du chef de l’Etat depuis les années 80, qui appellent à modernisation de notre administration, qui demande que nos rapprochions l’administration des administrés, utiliser les avantages de la nouvelle technologie. Nous avons constaté des résistances, mais elles ne sont pas très nombreuses et nous allons insister sur ce que nous appelons le nouvel agent public qui change ses méthodes de travail, ses approches et qui s’arriment à la nouvelle technologie ».

Le membre du gouvernement entend d’ici peu, installer à l’ISPM, l’ENAM et SUP’TIC, des smarts campers. Les formations initiales, continues et générales qu’octroient ces établissement aux étudiants, va permettre de tester les apprenants une fois entré dans l’administration publique.

Merveille Tadesue Correspondante pour le Centre 

Laisser un commentaire

Afrique Infos, NewsletterABONNE TOI !

Hey! Vous partez déjà, Enregistrez vous à notre newsletter et soyez informés en temps réels sur les meilleures informations de l'actualité mondiale.