Corridor Douala-Ndjamena: La Ministre Fatima Goukouni Wadei et Le Ministre Ernest Masséna Ngalle Bibehe aplanissent les Différends pour le Bonheur des Transporteurs….

Réunis à la salle de conférence des jardins de l’hôtel Sawa de Douala, ce jeudi 21 Octobre 2021, Les Ministres Tchadiens et Camerounais, ont ténus une rencontre extraordinaire, en compagnie de tous les acteurs de l’écosystème de ce corridor de transport routier Douala-Ndjamena, en vue d’applanir plusieurs écueils, qui plombent la dynamique du transport dans l’hinterland Camerouno-Tchadien, mais aussi de jeter les jalons d’une cinquième Commission d’échange et de coopération en la matière « Camtchad ».

Après avoir ouvert les travaux du Forum Africain des Ports en matinée à l’hôtel Akwa-Palace de Douala, Le Ministre Camerounais des transports dans sa dynamique d’écoute et de résolution des problématiques présentes et à venir de son secteur, n’a pas lésiné sur les énergies, pour présider cette réunion avec son homologue Tchadienne.
Lors de leurs mots d’ouverture, ils ont signifié leurs Convergences de vues, notamment sur l’amélioration du traffic sur le Corridor Douala-Ndjamena et sur la résolution de certains difficultés susceptibles de rompre les bonnes relations existantes entre les deux pays.
Le Ministre Ngalle Bibehe Masséna a précisément, rappeler les résolutions des précédentes rencontres et descentes (26 juillet 2021) pour vérifier de l’effectivité des mesures arrêtées par la commission mixte.
Au rang desquelles : les check points, les pesages, le respect de la législation…Etc.Il a aussi évoqué la problématique de la relecture de la convention sur la dite Commission, qui devra intégrer des dispositions transitoires, notamment avec les nouveaux Ports de Kribi et de Limbe…il a rappelé de l’impact négatif des accidents de la route sur le PIB(800 milliards de perte/An) et a invité les acteurs du transport sous-régionale sur ce stratégique Corridor, a faire des propositions pratiques et constructifs pour dynamiser le traffic sur ce corridor, tout en garantissant les relations harmonieuses entre les deux Pays.

Pour Madame Fatima Goukouni Wadei, au terme des échanges :<<Nos pays sont liés par l’histoire et nous souhaitons continuer à raffermir nos relations et résoudrent les problèmes de nos transporteurs respectifs.Nous avons pris l’engagement de lutter contre les tracasseries routières avec le soutien du Président de la transition…on espère approfondir les réflexions sur les propositions et juguler tous les maux qui minent la dynamique de transport sur ce Corridor Douala-Ndjamena>>dira-t-elle toute émue à la fin des travaux.

Au terme de plus de 05 heures de travaux, plusieurs propositions et résolutions ont été adoptées…entres autres :
-La relecture de la Convention sur la Commission mixte intégrant les nouveaux aspects portant sur le transport routier entre la République du Tchad et le Cameroun…
-L’officialisation du Corridor Kribi-Ndjamena en attendant le même angle Conventionnelle
-La finalisation du processus d’interconnexion des systèmes de Douane Tchadienne et Camerounaise
-La nécessité d’accélérer la relecture du code Communautaire de la route en zone Cemac
-Et la mise sur pied effective d’une structure mixte en charge de l’observatoire de la sécurité Routière au Cameroun
-Mettre un terme aux surcharges fantaisistes observées au niveau des ponts bascules
-La nécessité de faciliter l’acheminement des Marchandises vers les ports secs
-La vulgarisation des différents bureaux de frets Tchadiens et Camerounais
-La poursuite des discussions entre les Douanes Tchadiennes et Camerounaises, en vue de résoudre les différents écueils soulevés par les deux parties…
-Envisager une séance de travail entre la BGFT et La BGNT, en vue de l’harmonisation de la Lettre de voyage internationale
-La prise en compte des préoccupations relevées par les transporteurs Camerounais, et qui fera l’objet d’une attention particulière par les Autorités Tchadiennes
-La Relance et la Ténue de la Cinquième Session du Camtchad en vue d’affiner et de suivre les projets.

Les parties prenantes ont pris l’engagement de les approfondir, dans une commission technique et ont remercié les Ministres Camerounais et Tchadien pour la Qualité des travaux.

Pour rappel, le Corridor Douala-Ndjamena, long de 1500 KM et dégradé par endroit, fait l’objet de plusieurs plaintes de la part des transporteurs des deux pays, qui permettent aux marchandises partant du Port de Douala et bientôt de Kribi, de rejoindre l’hinterland du Tchad, enclavé et sans accès à la Mer.

Victor Esso Tiki

Laisser un commentaire

Afrique Infos, NewsletterABONNE TOI !

Hey! Vous partez déjà, Enregistrez vous à notre newsletter et soyez informés en temps réels sur les meilleures informations de l'actualité mondiale.