Paix et Cohésion sociale au Cameroun : Le Projet d’appui à la participation des Femmes et des Jeunes de l’UNESCO se mature à Douala

La reconnaissance et l’appréciation de la dynamique des Femmes et des Jeunes en Afrique en générale et au Cameroun en particulier, vont au delà de la simple rhétorique et même leurs rôles au niveau de l’Union Africaine, est désormais reconnu avec l’acte constitutif de l’Union Africaine et le plan stratégique de 2004-2007, qui avait donné de manière officiel, une commission dédié à ces deux composantes essentielles de la cohésion sociale,du vivre ensemble et de la consolidation de la paix en Afrique.

C’est dans ce contexte, que l’UNESCO tenant compte des velléités et actes récurrents des crises et autres conflits de guerres en Afrique Centrale depuis les années 1990 et suivant l’Agenda 2063 de l’Union Africaine consacré au développement basé sur le potentiel des Femmes et des Jeunes… à la suite de la résolution 2250 du Conseil de sécurité, des Nations-Unies, qui considèrent que les jeunes et les Femmes doivent prendre une part très active aux actions de consolidation d’une paix durable et œuvrer pour la justice et la réconciliation, et aussi de la stratégie nationale de développement 2020-2030 du Cameroun, qui souligne entres autres, que la paix est un préalable à toute action d’émergence et que le dialogue inclusif doit donner un rôle majeur aux Femmes et au jeunes…, que l’UNESCO a conçu et implémente le projet »Peace Building » qui consiste à réunir des organisations de femmes et des jeunes à concevoir elles-mêmes des agendas et plans visant à améliorer les actions en faveur de leurs pairs et concourant à la consolidation de la Paix.

C’est dans cette optique que sont réunis à la salle Bridge de l’hôtel Sawa de Douala, du 30 Novembre au 03 Décembre 2021, les organisations de Femmes et de jeunes de la société civile, venant de 04 Communes de la Capitale économique Douala et en simultané avec celles des autres villes comme Yaoundé et Buea.Ils feront la restitution d’une étude préalable et proposeront des actions avec chronogramme, qui contribueront à l’alerte et aux réponses rapides aux différents conflits qui pourraient se présenter dans leurs localités respectives.
Ils devront asseoir des plans d’actions local pour la consolidation de la paix et la cohésion sociale, suivant les approches du projet « Peacebuilding », les 08 organisations de la société civile auront leurs Early Warning.

Pour rappel, le Cameroun fait face depuis plus de 05 ans, aux attaques terroristes des Jihadjistes de Boko Haram dans sa partie septentrionale, aux assauts périodiques et répétés des rebelles Centrafricains à sa partie méridionale et aux conflits sécessionnistes dans sa partie Équatoriale… précisément dans les régions Anglophones du Pays au Nord-ouest et du Sud-Ouest, si on y ajoute la pandémie à Covid-19, qui a mis beaucoup de citoyens en difficultés financières et sociales…le Cocktail d’une implosion générale est réunie.C’est pour contribuer à juguler les maux et anticiper sur d’éventuelles conflits, que ce projet de l’UNESCO en collaboration avec le Gouvernement Camerounais se tient et cherche à y répondre avec efficacité.

Victor Esso Tiki

Laisser un commentaire

Afrique Infos, NewsletterABONNE TOI !

Hey! Vous partez déjà, Enregistrez vous à notre newsletter et soyez informés en temps réels sur les meilleures informations de l'actualité mondiale.