Commerce en Zone Cemac : la 4ème session du Conseil communautaire de la concurrence s’est ouverte à Douala

L’hôtel la Falaise de Bonanjo-Douala accueille du 04 au 08 Octobre 2021, la 4eme session du Conseil communautaire de la concurrence dans la sous-région Cemac.

L’ouverture de la rencontre s’est tenue ce lundi en présence du Commissaire au Commerce de la Cemac, Monsieur Michel Niama, qui dans son discours de circonstance a rappelé les objectifs de cette réunion et les attentes du Professeur Président de la CEMAC S.E Daniel Ona Ondo :<<Nôtre rencontre vise à intensifier les échanges et asseoir les bases d’une saine concurrence au sein de l’espace économique sous-régional, dans le contexte de mise en œuvre de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF) et de les adresser au Président en exercice de la CEMAC pour adoption.Je remercie d’ailleurs tous les membres du Conseil Communautaire de la concurrence qui à travers leur constante implication dans la mise en œuvre de la réglementation communautaire de la concurrence et de la protection du consommateur, ne ménage aucun effort dans l’amélioration du fonctionnement de notre marché Commun>> dira-t-il.

Les Représentants des 06 pays membres de cette commission vont évalués les précédentes recommandations de la 3eme session du 30 Août dernier et adoptée de nouvelles mesures à proposer au Président de la Commission CEMAC, pour mieux densifier les échanges et garantir la saine concurrence, pour l’intérêt des consommateurs, à l’aube de l’entrée en vigueur de la Zone de Libre échange Continentale.

Pour le Président de la Commission Communautaire de la Concurrence de la Cemac et Président de la Commission nationale de la Concurrence au Cameroun, Monsieur Boumsong Léopold Noël :<<La rencontre de Douala, permettra d’apporter des réponses adéquates à la mise en œuvre effective de l’intégration commerciale. L’effectivité d’un marché commun dépend, en effet, de la mise en place d’un dispositif juridique renforcé notamment en matière de régulation concurrentielle. Une approche qui s’inscrit en droite ligne des ambitions des autorités Sous-regionales à travers pour mieux lutter contre la vie chère en sauvegardant les intérêts des consommateurs, en vue d’y promouvoir la compétitivité des entreprises>>. affirme-t-il aux micros des journalistes.

Au cours de cette quatrième Session du Conseil communautaire de la concurrence dans la Cemac, les échanges porteront sur plusieurs sujets, parmis lesquelles, les règles applicables à toutes les enquêtes, les projets de concentration notifiés, les bonnes pratiques en matière de fusions mises en œuvre dans les États membres sans autorisation préalable…Etc.

Pour sa part, le Gabonais Luther Steeven Abouna Yangeen, directeur national de la concurrence du Gabon :<< Les travaux doivent permettre de comprendre et de combattre les pratiques anticoncurrentielles, qui nuisent aux efforts des gouvernements de la Cemac, d’améliorer le panier de la ménagère, mais aussi de faire respecter les dispositions réglementaires en vigueur dans la sous-région>>Conclut-il.

Pour rappel, Le Conseil communautaire de la Concurrence est l’organe technique de la Commission Cemac, compétent pour émettre des avis sur toutes les questions liées au respect de la réglementation communautaire sur la concurrence.Actuellement, la présidence tournante est assurée par le Cameroun.

Victor Esso Tiki

Laisser un commentaire

Afrique Infos, NewsletterABONNE TOI !

Hey! Vous partez déjà, Enregistrez vous à notre newsletter et soyez informés en temps réels sur les meilleures informations de l'actualité mondiale.